Faire de la veille « everyday »

Gros plan sur un clavier d'ordinateur

Un des trucs que j’ai vite compris dans le métier de dev web c’est que si on veut progresser vite et bien dans la tech, on ne doit surtout pas passer les 100% de notre temps de travail à “pisser de la ligne de code” comme le souhaiterait notre manager. Killer les points de tickets sur un sprint c’est super bien, mais pas trop quand même, sinon on finit par nous presser comme des citrons et on deviendrait donc des automates sans âme… naaaaaaaan, beurk, caca!

Notre métier, à la base on le fait par passion. On le fait parce qu’on aime apprendre. Parce qu’on aime bidouiller des trucs qu’on ne maîtrise pas. Jouer avec le code. Essayer de comprendre comment ça marche et réussir à en tirer un résultat. T’as juste à te souvenir dans quel état tu étais quand t’as développé ton premier script 😀 . Quand t’as “printé” ton premier “hello world!”, c’était le gros kiff pas vrai?

Dans mon cas, oui c’était le méga kif. C’était terrible. J’ai adoré cette sensation. Celle pouvoir créer des trucs à partir mon clavier. L’émotion que je ressentais à cette période là, c’est l’émotion que je souhaite entretenir tout au long de ma carrière. Je veux faire du code parce que ça m’intéresse et que ça m’amuse. Si je perds ça, autant arrêter tout de suite et changer de voie. Si c’était le cas, j’irais surement élever des chèvres à la montagne… dès fois j’y pense 🙂 .

Bref.

Du coup, une des façons d’entretenir cette flamme entre le dev et moi, c’est faire de la veille technique pendant mes heures de boulot.

En fait, il faut savoir gérer son planning intelligemment et passer beaucoup de temps à se former. Je dirais minimum 70% de temps de travail vs. 30% du temps de formation. Je dis bien grand minimum!

Du temps exclusivement dédié à faire de la veille, lire des tonnes blogs, suivre des tas de tutos, matter les toutes dernières conférences en ligne, être à l’affût des dernières technos, installer de nouveaux packages sur sa machine, tester pleiiiins de trucs et pourquoi pas approfondir ses connaissances dans le langage avec lequel on développe, apprendre de nouveaux concepts, découvrir de nouvelles best practices, trouver des astuces qui nous feront gagner du temps à l’avenir.

Et puis le web n’a jamais été aussi fourni en contenu tech. Surtout au niveau des confs. Je trouve ça ouffissime qu’aujourd’hui on puisse accéder à des milliers conférences vraiment balaises HAÏTEKEMENT parlant et qui plus est en Français. C’est vraiment le kiiiiiffffff!

Sans compter les centaines blogs d’amateurs et de pros super chiadés et les plateformes de cours en ligne proposant des formations gratuites de plus en plus high level.

Mon rituel au travail

Alors c’est simple. Déjà je ne commence pas à travailler sur mes tickets avant d’avoir fait le tour de tous les derniers posts de blog sur lesquels je suis abonné. Pour ça j’utilise Feedly, mon agrégateur de flux rss. Vraiment excellent je vous le recommande.

Ensuite j’me trouve une ou deux confs à matter au cours de ma journée. Parfois je choisis des vidéos qui parlent de php, des vidéos sur d’autres technos, des vidéos qui parlent d’architecture, de seo, de gestion de projet… en fait de tout pleins de trucs techniques et organisationnels en rapport avec mon métier. Et d’autres fois j’me matte des confs qui n’ont rien à voir. Du développement personnel, des conférences TEDX au pif, de la psychologie, des feedbacks d’entrepreneurs, des débats sur des sujets random.

Pour faire simple, je me goinfre de confs. Grand minimum une heure par jour comprenant en moyenne une ou deux conférences. Je trouve que c’est un excellent format pour apprendre des trucs hyper intéressants. Et sur le long terme, mon cerveau aura absorbé beaucouuuuuuup d’informations.

Mon astuce pour ça c’est de voir les vidéos en accéléré. Youtube permet dans ses réglages d’accélérer les vidéos jusqu’à x2. Au début ça fait bizarre mais à force on s’y habitue. Aujourd’hui j’arrive à diviser par deux le temps des vidéos, du coup je peux en voir plus. J’ai même installé un plugin chrome (vidéo speed controller) pour pouvoir les accélérer davantage. Maintenant que j’suis habitué, je n’arrive plus à regarder les confs en vitesse réelle… c’est trop mou 🙂 .

Et enfin, je me réserve aussi un peu de fin de journée pour soit continuer à lire des trucs ou soit pour passer à la pratique. Tester des nouveautés. Installer un package, le tester.

Tient au fait, hier soir, j’ai matté une conf sur Puppeteer. Un module node.js de testing “end to end” développé par Google, utilisant l’api de chrome. Un truc hyper puissant qui te permet d’automatiser un max de truuuuuuuucs que tu ferais à la main en temps normal. Je te ferais surement une petite démo dans un de mes prochains articles qui sait, tellement c’est intéressant. En attendant si t’es curieux, je t’invite à matter la conf ici.

Du coup j’ai calculé tout le temps que je consacrais à ma veille tech et ça donne :

Environ 2 heures de veille par jour, soit un peu plus de 10h par semaine, soit presque une journée et demie par semaine, ce qui équivaut à un peu plus d’une semaine par mois.

Je le fais aussi pour la boîte!

Ça peut sembler beaucoup comme ça mais en fait pas du tout. Perso, c’est clair que ça me fait progresser de malade, mais ça fait aussi progresser la boîte dans laquelle je travaille et ça fait progresser toute l’équipe de dev. Avec les collègues, on s’échange pas mal de tuyaux, on fait des réunions de « présentation veille tech » sur les sujets qu’on trouve intéressants, on code plus proprement, on va plus vite à produire, on automatise pleins de nouvelles choses chaque jour, on débug plus efficacement et on implémente des nouveaux outils et concepts hyper intéressants. Tous pleins de trucs que nous n’aurions jamais fait sans cette veille quotidienne. Cette veille participe clairement à la progression de l’entreprise, je peux te le confirmer.

Et du coup, il y de quoi éviter la routine et kiffer tout le temps 😀 .

Pour te dire, en ce moment avec mon équipe on est en pleine full innovation. On bosse actuellement sur des sujets docker, vue.js, node.js, elasticsearch, queue management, perfs serveur… alors qu’à la base j’suis juste développeur PHP ^^ Et plus ça va, plus il y a des trucs passionnants à découvrir.

Donc faites de la veille les gars. Faites de la veille.

La veille c’est la vie! 😉

Laisser un commentaire